Publication de la première monographie sur Vassily Polenov en français

15.11.2013

Le musée-mémorial national d’Histoire et des arts et réserve naturelle Polenovo, l’association Vassily Polenov (Paris), la maison d’éditions “Point de Vues”(Rouen) sont heureux de vous présenter le livre de Tatiana Mojenok-Ninin «Vassily Polenov, Chevalier de la Beauté», première monographie sur le célèbre artiste russe en français, richement illustrée. 

Les créations de Vassily Dmitrievich Polenov et sa participation à la culture russe fait partie intégrante d’un riche héritage. Il est possible de se prendre de passion pour la patrie Russe, son histoire et sa nature, en lisant la poésie d’Alexandre Pouchkine et les romans de Dostoïevski et Léon Tolstoï et aussi grâce aux oeuvres des Ambulants, dont faisait partie Vassily Polenov.

Dans le livre, un grand espace est consacré au séjour de Polenov, diplômé de l'Académie Impériale des Beaux Arts de Saint Pétersbourg, en Europe occidentale, notamment en France au début des années 1870. A Paris, où Polenov a passé la majeure partie de son pensionnat, il s’est lié d'amitié avec le cercle « Parisien » d’artistes russes, y compris Tourgueniev. En Normandie, dans la charmante ville de Veules-les-Roses, sur les rives de la Manche, Polenov s’est essayé à la peinture en plein air. C’est suite à ce grand périple européen qu’il concéda que son plus grand talent est la peinture de paysages.

Dès son retour à Moscou, il travaille à la représentation de sa mère patrie avec les techniques qu’il a pu découvrir pendant son expérience française. C’est à ce moment là qu’il va réaliser les célèbres tableaux: “Courette Moscovite”, “Le jardin de Grand Mère”, “l’Automne d’Or”, des paysages devenus des classiques de la Peinture Russe.

Il réalisera sa plus grande oeuvre sur le thème du “Christ et de la femme adultère” en 1887, il a toujours considéré cette peinture comme étant le tableau de sa vie. Il avait réalisé plusieurs voyages au Moyen Orient au début des années 1880 pour réaliser des travaux préparatoires.

Dans les derniers chapitres, le lecteur est invité à découvrir la Maison sur l’Oka, propriété de Vassily Polenov, se situant à 130 km de Moscou. Il était lui même le penseur de ce domaine conçu dès sa construction en 1892 comme devant être une Maison Musée. En 1918, la propriété devient musée national et l’artiste lui même en devient le premier directeur.

Depuis lors, ce sont les descendants qui sont en charge de la direction et aujourd’hui c’est l’arrière petite fille du peintre, Natalya Polenova qui est aux commandes depuis 2011. Elle espère que le livre, permettra aux passionnées de peinture russe en France de redécouvrir en détails le travail de Vassily Polenov.

Tatiana Mojenok-Ninin, auteure du texte est connue en France et en Russie grâce aux nombreuses publications sur le séjour des artistes russes en France, dont deux livres, “Peinture réaliste russe en France” (Publications de la Sorbonne, 2003) et “Les artistes russes et la Normandie” (point de vues et ASPV, 2010 festival de Labelle «Normandie Impressionniste»), publié en français. Tatiana Mozhenok-Ninen est diplômée du Département d'histoire de l'art de la Faculté d'Histoire de l’Université d’Etat de St. Pétersbourg, de  l’École du Louvre à Paris et a un doctorat à la Sorbonne.

Le livre est dédié à la mémoire de Fedor Dmitrievich Polenov et d'Alexandre Alexandrovich Lyapin”, les petits-fils de l'artiste, qui ont consacré leur vie à l'étude du travail de Vassily Polenov.


eng рус fra

Google+